Accueil
L'Académie
Les activités
Publications
Le prix du Cabri d'Or
Liens

Cabri d’or, prix littéraire de l’Académie cévenole

Cabri d'Or 2012

Le 19 octobre 2012 à 11h dans la Salle des États de l'Hôtel de Ville de la Mairie d'Alès, le 25ème Cabri d'or a été attribué à Michel BOISSARD pour son ouvrage «Jean-Paul CHABROL le rebelle»
"une bibliographie qui va donner envie de lire beaucoup de livre de Jean-Pierre Chabrol"


Présentation du prix du Cabri d'or par Camille LAPIERRE président de l'Académie cévenole


Présentation du livre primé par la présidente du jury Madame Marion Mazauric
.


Remise du prix à Michel BOISSARD par Camille LAPIERRE et Max ROUSTAN Maire d'Alès
.

Le prix du Cabri d’or 2012 de l’Académie cévenole a été décerné le vendredi 19 octobre 2012 par son jury présidé par Marion Mazauric, en la salle des États de la mairie de la ville d’Alès, à « Jean-Pierre Chabrol le rebelle », un ouvrage de Michel Boissard, publié aux éditions Alcide de Nîmes.

La cérémonie s’est déroulée, suivant un protocole bien ordonné, devant une assemblée fournie et composée de personnalités, d’élus, de journalistes, de professionnels du livre et d’amateurs, d’académiciens cévenols, d’écrivains…

Avant l’annonce du résultat, trois allocutions furent prononcées.
Le président de la Communauté d’Agglomération du Grand Alès, Max Roustan suggéra d’envisager un devenir plus large au Cabri d’or.
Le président de l’Académie cévenole, Camille Lapierre, rappela la mémoire d’André Thérond qui lança l’idée de faire renaître le Cabri après trois années d’interruption.
Le sous-préfet Christophe Marx exprima un vœu de pérennité à ce prix littéraire, typiquement cévenol.

La présidente du jury fit d’abord l’éloge des onze écrivains dont les ouvrages avaient été sélectionnés* au préalable, depuis le 30 juin 2012. Le crû 2012 du Cabri d’or était particulièrement bon selon ses termes.
Elle rapporta ensuite les réflexions du jury qui avaient conduit au choix final, lors de la délibération de 9 à 11 heures, à huis clos, juste avant la cérémonie. Avant d’annoncer l’œuvre et le nom du lauréat, la présidente tint à citer deux ouvrages pour leurs qualités littéraires et la valeur des thèmes développés : Une fleur jaune dans la montagne de Marie-Christine Masset chez l’Harmattan et L’affaire du Magistavols de Jean-Paul Chabrol chez Alcide.
En réalisant l’ouvrage Jean-Pierre Chabrol le rebelle, biographie post-mortem, « Michel Boissard a porté comme un étendard les valeurs cévenoles et les valeurs universelles… Un ouvrage qui va donner envie de lire beaucoup de livres de Chabrol » d’après Marion Mazauric.

Michel Boissard raconta ensuite, avec beaucoup d’émotion, qu’il avait décidé d’écrire une biographie de Jean-Pierre Chabrol car il n’en existait pas. Cela l’avait alors conduit à lire l’ensemble de son œuvre éditée en commençant par son premier ouvrage La dernière cartouche publiée sur les conseils de Louis Aragon, qui se passe à Alès avant et pendant la seconde guerre mondiale. Michel Boissard terminait sur des mots touchants « Chabrol a été un romancier du peuple, des gens simples, des artisans, des mineurs et de tous ceux qui, selon son expression, ont manché leur faux à revers ».

* Ouvrages sélectionnés

La basse terre de Julia, par Guy Charmasson, De Borée.
La voix des autres, par Patrick Maurel, L’Harmattan.
Le grand livre du Vieil Alès disparu par Michel Vincent édité par l’Association pour le Musée du vieil
Alais, Cévennes Magazine.
Une fleur jaune dans la montagne par Marie-Christine Masset, L’Harmattan.
Le mas de la sarrasine par Mireille Pluchard, De Borée.
Lieux de mémoire des Cévennes par Patrick Cabanel et Michel Verdier, Alcide.
L’affaire du Magistavols aux sources de la révolte camisarde par Jean-Paul Chabrol, Alcide.
Rolland l’insoumis par Jean-Paul Chabrol, Alcide.
Il vous l’dirait pas par Ludovic Labastrou, Kirographaires.
L’écolo, le pollueur et le paysan par Louis Givelet, l’Harmattan.
Jean-Pierre Chabrol le rebelle par Michel Boissard, Alcide.

Cabri d'Or 2011

Cabri d'Or 2010

Retour